Actualités, UNE

Procès de Nador: La DGSN se constitue partie civile

Le procès des 36 réfugiés, arrêtés à Nador le 24 juin dernier à la suite du drame de Melilla-Nador, a été une nouvelle fois reporté par la Chambre correctionnelle près le Tribunal de Première instance (TPI) de Nador.

Sit-in en soutien aux migrants et réfugiés, organisé à Rabat. Crédit photo: I.B

L’audience du 12 juillet a connu la présence d’un avocat mandaté par la Direction générale de la sûreté nationale qui s’est constituée comme partie civile. 

Le report s’est fait à la demande de défense des réfugiés poursuivis. 

La prochaine audience est prévue le lundi 18 juillet. 

Les réfugiés sont poursuivis pour au moins dix délits : « Insultes et violence à l’encontre d’agents d’autorité et forces de l’ordre lors de l’exercice de leurs fonctions ; désobéissance ; destruction de biens publics ; détention d’armes blanches ; atteinte à la sécurité publique et des personnes et des biens ; coups et blessures à l’aide d’une arme ; facilitation et organisation de la sortie d’un groupe d’étrangers de manière clandestine hors du territoire nationale ; et l’entrée et la sortie de manière clandestine du territoire nationale ».      

Le procès du deuxième groupe poursuivi en pénal reprend aujourd’hui à la Cour d’appel de Nador. 

Pour rappel, cette tentative d’entrée massive du 24juin a causé 217 blessés dont 140 chez les forces de l’ordre et a coûté la vie à 27 migrants.

3 thoughts on “Procès de Nador: La DGSN se constitue partie civile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.