Actualités

Crimes à Gaza, Silence à Rabat

L’agression israélienne contre la bande de Gaza a repris le vendredi 5 août 2022. Les raids israéliens ont causé: 10 morts parmi les civils palestiniens, dont une fillette de 5 ans et 55 blessés, dont des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Alae Qadoum, une des victimes de l’agression israélienne

Plusieurs organisations régionales considèrent cette agression «comme un acte de crimes de guerre parce qu’elle visait des civils palestiniens ainsi que les établissements d’enseignement de l’Université ouverte d’Al-Qods, ce qui constitue une violation flagrante du droit international humanitaire et des Conventions de Genève, y compris la Quatrième Convention, qui prévoyait l’inviolabilité de ciblage des civils».

Seuls trois partis politiques marocains ont condamné cette nouvelle agression, Nahj, La Fédération de gauche ( PADS, et CNI) et le PPS ainsi que le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation qui ont publié un communiqué pour condamner cette agression.

Pour l’heure, aucune réaction officielle du gouvernement marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.