Actualités, UNE

Nouvelle condamnation des réfugiés du drame de Nador

La Chambre criminelle près la Cour d’appel a rendu son verdict, ce mercredi 17 août 2022, au sujet des 13 réfugiés poursuivis dans le cadre des événements de violence à la frontière Nador-Melilla.

Melilla, 25 juin 2022. Un migrant blessé derrière le grillage d’un centre temporaire pour migrants et demandeurs d’asile
Crédit photo : Fadel Senna/AFP

Pendant ce  procès, les 13 réfugiés ont été tous condamnés à 2 ans et demi de prison ferme en plus de 10 000 DH d’amende.

Omar Naji, de l’AMDH Nador, a expliqué son désaccord face à ce verdict :« C’est un jugement très dur, ces migrants ne méritent pas tout ça, ils ont fui leur pays juste pour chercher de meilleures conditions de vie», avant d’ajouter: «Durant l’audience d’aujourd’hui ces 13 réfugiés ont déclaré leur innocence tout en niant qu’ils appartiennent  à un réseau de trafic et que la majorité d’eux a été arrêtée avant qu’ils arrivent à la barrière».

Le troisième procès des 28 réfugiés a été réparti sur deux dossiers dont le premier de ces 13 qui ont été jugés aujourd’hui, et un deuxième qui concerne 15 autres dont l’audience est prévue le 7 septembre prochain.

L’audience de ces 15 réfugiés s’est tenue à distance aujourd’hui et a connu la présence de 4 plaignants des 20 agents de police ainsi que les 20 autres plaignants des membres de forces de l’ordre qui ont assisté et ont produit des dossiers médicaux.

De ce fait, le tribunal a décidé de convoquer les autres plaignants qui se sont absentés aujourd’hui et de donner le temps à la défense afin de consulter les dossiers médicaux inclus à ce dossier.

Pour rappel, à la suite des événement de violence du 24 juin à la frontière avec l’enclave espagnole, où  au moins 23 migrants sont  décédés, 77 ont été blessés et 140 parmi les agents marocains, un premier groupe de 33 migrants a été condamné en première instance à 11 mois de prison ferme chacun, alors qu’un deuxième de 14 autres a écopé de 8 mois de prison ferme chacun

One thought on “Nouvelle condamnation des réfugiés du drame de Nador

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.