Actualités, MIGRATIONS, UNE

MOVIDA : Circulation des savoirs en Afrique

Le laboratoire mixte international de recherche MOVIDA (Mobilités, voyages, innovations et dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne), a commencé lundi 28 novembre, les travaux de la 5ème édition de son école de formation à la recherche sous le thème « Migrations et circulations des idées, des savoirs et des normes en Afrique », du 28 novembre au 02 décembre 2022.

Le LMI MOVIDA organisé à l’Université Ibn Zohr d’Agadir (Maroc) a pour objectif de réunir des étudiants, des chercheurs, des enseignants- chercheurs en provenance de six pays et des professionnels qui abordent la thématique des migrations afin de mieux comprendre les apports et les constructions autour des migrations intra-africaines dans les pays de passage et d’installation.

La recherche pour une migration des savoirs et des normes en Afrique 

«Nous avons lancé l’ecole de formation et d’échange de MOVIDA parce que la question migratoire est devenue aujourd’hui un marché dont lequel plusieurs acteurs travaillent mais aussi parce que c’est devenu une question fondamentale qui est souvent criminalisée mais aussi bien une question fondamentale de nos sociétés», affirme Sophie Bava du LMI-MOVIDA.

Qu’ils soient étudiants, travailleurs étrangers, déplacés ou en quête d’aventures « pour chercher la vie ailleurs », toutes et tous viennent avec leurs bagages intellectuels, culturels, politiques, religieux et interrogent par leur présence les sociétés traversées. Les normes juridiques, politiques, sociales et religieuses évoluent en lien avec ces mobilités et les savoirs s’adaptent à ces nouvelles rencontres. 

Ateliers doctoraux : discussion de notions, de terrains, de corpus théorique et méthodologique

« MOVIDA regroupe plusieurs laboratoires intra-africains et une cinquantaine de jeunes chercheurs  qui travaillent surtout sur des outils différents au-delà de la recherche, on pousse nos étudiants à échanger et à transmettre», ajoute Sophie Bava.

En plus cette école de formation s’attachera en premier lieu à un travail avec les étudiant-e-s, les méthodes, les concepts et les notions qui permettent « d’appréhender ces circulations de savoirs, d’idées et de normes qui transforment les  sociétés et parallèlement à une réflexion partagée à des outils de transmissions de ces connaissances à destination de professionnels».

Cet événement présente  une opportunité de formation et de partage des savoirs interdisciplinaires, mais aussi un espace de co-construction de méthodologies et d’analyses sur les questions migratoires à travers l’utilisation d’outils de transmission. 

De plus, une partie de cette école de formation sera consacrée à des ateliers  de rédaction des policy briefs qui proposent une réflexion autour des Sciences humaines et sociales et de leurs contraintes ou leur volonté d’ouverture vers les sociétés civiles. 

Pour rappel, le laboratoire mixte international de recherche MOVIDA (Mobilités, voyages, innovations et dynamiques dans les Afriques méditerranéenne et subsaharienne) entend contribuer au changement de regard à porter sur les migrations africaines et les migrants africains. Ce réseau de chercheurs ambitionne de s’organiser en plateforme de connaissances et de débats afin de réfléchir collectivement à la manière de revenir sur les idées reçues, tout en renforçant les capacités d’analyse et en aiguisant l’esprit critique des ONG, des politiques et des migrants eux-mêmes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter des Sans Voix 


Contre l’info-obésité, la Newsletter des Sans Voix 

Un slowjournalisme pour mieux comprendre 


Allez à l’essentiel, abonnez-vous à la Newsletter des Sans Voix