MIGRATIONS, Reportages, UNE

L’accès à la santé pour les personnes en migration

L’Association Bank de solidarité a organisé sa Caravane médicale au profit des personnes vulnérables au Maroc. Ces journées de consultations médicales gratuites ont été tenues du 25 au 27 novembre à la salle des conférences de la préfecture Hay Hassani à Casablanca. Reportage

Caravane médicale organisée par Bank de Solidarité du 25 au 27 novembre à Casablanca

Nous sommes à Hay Hassani Casablanca, le staff des médecins de la Caravane  médicale organisée par l’Association Bank de solidarité sont déjà prêts à accueillir les personnes migrantes afin de leur offrir les soins nécessaires.

Consultations et distribution gratuite des médicaments 

Caravane médicale organisée par Bank de Solidarité du 25 au 27 novembre à Casablanca

Dehors à la salle d’attente, beaucoup de migrants et réfugiés sont en train d’attendre leur tour, venant de tout le quartier Hay Hassani où on  rencontre une forte concentration de migrants, notamment des Subsahariens, dont de nombreuses femmes et leurs enfants, qui sont les cibles prioritaires des actions de Bank de solidarité. 

« Cette initiative est très importante pour nous, puisqu’il y a beaucoup de migrants qui sont malades et qui vivent dans des conditions difficiles au Maroc, il nous faut beaucoup d’assistance de ce genre, parce que l’accès à la santé est primordiale », explique Camara, migrant bénéficiaire de la Caravane.

«Ça fait 7 ans qu’on organise des Caravanes médicales au Maroc en faveur des vulnérables».

Gueck Beyeth, président de l’association Bank de solidarité.

«Ça fait 7 ans qu’on organise des Caravanes médicales au Maroc en faveur des vulnérables, avant, c’était que pour des personnes en migration mais depuis 4 ans que nous travaillons aussi avec la population marocaine parce que la santé n’a pas de frontières», affirme le président de Bank de solidarité, Gueck Beyeth.

Caravane médicale organisée par Bank de Solidarité du 25 au 27 novembre à Casablanca

Cette première journée est marquée par des consultations gratuites au profit des personnes, des réfugiés, des migrants et des Marocains. L’association envisage plus de 1.000 consultations médicales gratuites  en plus de la distribution de médicaments sous la supervision des médecins et des pharmaciens bénévoles.

« Cette manifestation est aussi l’occasion de sensibiliser les réfugiés et les migrants sur l’existence de services sociaux dont ils peuvent bénéficier au sein des hôpitaux publics marocains.»

Gueck Beyeth, président de l’association Bank de solidarité.

« Juste aujourd’hui plus de 300 personnes ont pu bénéficier de ces consultations, des médicaments qui sont disponibles dans notre stock, nous continuerons demain et le but est que ces personnes soient contentes et qu’elles aient les soins nécessaires», nous explique Gueck Beyeth. Et d’ajouter : « De plus cette manifestation est aussi l’occasion de sensibiliser les réfugiés et les migrants sur l’existence de services sociaux dont ils peuvent bénéficier au sein des hôpitaux publics marocains. De même, des campagnes de prévention et de sensibilisation sont organisées en partenariat avec l’Association de lutte contre le Sida (ALCS), la Ligue marocaine contre la tuberculose, S.O.S. Tuberculose et Inter Secours Assistance».

A lire aussi : Santé des réfugiés : Les engagements d’Ait Taleb

Pour les migrants cette caravane est une occasion de se soigner et de faire de consultation, vu qu’ils n’ont pas accès aux services de soin de base, primaires et secondaires, à part les réfugiés dont une convention-cadre de partenariat avec le département de la Santé et de la protection sociale, a été signée récemment afin de mettre en place des programmes conjoints au profit des réfugiés au Maroc, cette convention a apporté deux nouveautés pour les réfugiés : l’accès aux hôpitaux préfectoraux et provinciaux (médecine de deuxième et troisième niveaux) et l’accès aux services délivrés au sein des CHU du Maroc pour les réfugiés. 

Pour rappel, Bank de solidarité avait déjà organisé une journée de consultations médicales gratuites, les 13 et 14 novembre 2021 à Dakhla, au profit de la population des provinces du sud du Maroc.

A lire aussi :  Santé mentale des migrants : Le nerf de la guerre 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *