Actualités, UNE

À Casablanca, témoignage de répression estudiantine 

Pour la quatrième journée, une manifestation estudiantine, tenue à la Faculté des Sciences Ben M’Sick de Casablanca à l’occasion du « 17e Forum national des étudiants », a été réprimée. ENASS a recueilli un témoignage exclusif d’une étudiante.

lundi 07 mars au mercredi 09, la faculté Ben M’Sick de Casablanca a connu une répression des étudiants de l’Union des étudiants au Maroc à l’occasion de la tenue de son 17ème forum qui devait être organisé au sein de la faculté.

« Nous sommes venus aujourd’hui afin d’accomplir les événements de notre  17ème forum national estudiantin à la Faculté des sciences Ben M’sik à l’université Hassan II Casablanca, mais nous étions surpris à nouveau par la fermeture des portes de la faculté par des dispositifs  pour le troisième jour. Cela  affirme la malice de la police marocaine qui veut étouffer la voix des étudiants », affirme une étudiante .

« Nous dénonçons cette répression. Nous n’allons pas reculer et allons fournir tous les efforts nécessaires pour la poursuite et la réussite de notre forum au sein de la faculté».

Et d’ajouter : «Hier nous étions vraiment surpris par le recours à cette violence pour faire sortir les étudiants de la faculté».

Exprimant sa colère ainsi que celle de ses collègues de ces formes de répression, notre source précise : « nous dénonçons cette répression. Nous ne reculerons plus et nous continuerons à fournir tous les efforts nécessaires pour le maintien et la réussite de notre forum au sein de la faculté».

Pour rappel, tous les cours ont été suspendus tout au long de ces trois jours, les entrées de la faculté ont été encerclées par les forces de sécurité, sans aucune explication de la part de la direction de la faculté.

À lire aussi : Récit d’une semaine de répression estudiantine 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter des Sans Voix 


Contre l’info-obésité, la Newsletter des Sans Voix 

Un slowjournalisme pour mieux comprendre 


Allez à l’essentiel, abonnez-vous à la Newsletter des Sans Voix