Actualités, ENass+

Mariages des mineurs, Moudawana : Le plaidoyer d’AWAL

L’association AWAL HOURIATES en partenariat avec l’association Oujda Ain Ghazal 2000 a organisé le 05 mai à Oujda  une conférence régionale, au sujet  du mémorandum : « Familles plurielles, dans un Maroc au mutation ». compte rendu

Dans le cadre de son projet: « Pour des familles marocaines, espace d’égalité, d’inclusion, de sécurité et de solidarité ». Ce vendredi, une rencontre a été tenue à Oujda pour la présentation du projet du mémorandum initié par l’association AWAL, en partenariat avec l’association Oujda Ain Ghazal 2000, autour de l’abrogation de toutes les formes de discriminations et d’injustices dans les législations nationales à l’encontre des femmes et des enfants,  ainsi que l’urgence de mettre fin aux mariages précoce des fillettes.

Plusieurs représentants et représentantes du monde associatif, institutionnel, académique, culturel, médiatique dans l’oriental ont participé lors de cette rencontre, qui a permis de débattre autour du mémorandum présenté par AWAL.

La rencontre a connu l’intervention de 3 représentants; dont l’ouverture a été présidée par Zahra Zaoui , fondatrice de l’association Ain Ghazal, qui a insisté sur le rôle important  de ces rencontres pour renforcer la sensibilisation des personnes autour des rôles des familles marocaines dans leur diversité. Dans le même sens, Nouzha Skalli, présidente d’AWAL, a présenté le contenu du mémorandum comportant 100 recommandations visant la mise en œuvre de l’égalité au Maroc. 

Pour rappel, ce mémorandum fait suite à l’action menée par l’association AWAL-libertés durant l’année 2022.

À lire aussi : AWAL lance un mémorandum pour des familles plurielles au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *