Actualités, UNE

Normalisation : Le Parlement marocain s’allie avec les sionistes (Vidéo)

Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation dénonce la visite et l’accord signé entre le Parlement marocain et la Knesset le 8 juin dernier. Cette coalition a manifesté devant le parlement.

L’Etat marocain poursuit sa course à la normalisation avec l’Etat criminel d’Israël.

L’Etat marocain poursuit sa course à la normalisation avec l’Etat criminel d’Israël. Le président du Parlement israélien, la Knesset, Amir Ohana, a signé un accord avec son homologue marocain, Rachid Talbi Alami à Rabat le 8 juin. « Cet acte confirme l’alliance raffermie entre l’Etat makhzenien et les sionistes », dénonce le Front. Cette coalition a organisé un sit-in devant le parlement le 6 juin dernier pour dénoncer cette visite qui prolonge la frénésie de la normalisation. 

Chantage autour du Sahara

La partie israélienne miroite au gouvernement marocain une reconnaissance du Sahara marocain en échange de nouveaux accords commerciaux.

La partie israélienne miroite au gouvernement marocain une reconnaissance du Sahara marocain en échange de nouveaux accords commerciaux. D’ailleurs « Ohana a, par ailleurs, plaidé pour le renforcement des relations entre le Maroc et Israël, notamment dans les domaines de l’agriculture, du tourisme, de la sécurité, de la préservation des ressources hydriques et de la désalinisation de l’eau de mer », indique une dépêche de l’agence officielle MAP. Des secteurs où les entreprises de l’entité sioniste sont en première ligne pour remporter des marchés. 

Cette présence publique d’un officiel israélien au sein du Parlement fait suite à la création d’un « Comité d’amitié Maroc-Israël » au sein de l’hémicycle. Un Comité composé de parlementaires de l’USFP et députés « indépendants ». Le député du PPS a annoncé son retrait de ce Comité, suite à une décision du bureau politique de ce partie. 

Depuis la normalisation officielle actée en décembre 2020, une vague d’accords touchant tous les secteurs concerne tous les secteurs de l’économie et des différents politiques publiques au Maroc. Le trend de ces accords n’a pas baissé malgré l’arrivée d’un nouveau gouvernement sioniste composé d’éléments d’extrême droite ouvertement contre solution de paix avec les Palestiniens. 

Dans un précédent communiqué, le Front condamne « la poursuite par le régime marocain de la signature d’accords, des traités et des alliances économiques et militaires avec une entité raciste et criminelle régnant de force sur la terre de Palestine ». Le Front s’inquiète des accords dans les domaines de la sécurité, de l’armée et du renseignement conclus entre le Maroc et le Tsahal, l’armée d’occupation sioniste. 

Pour rappel, le Front est une large coalition politique, associative et syndicale au Maroc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *