Actualités, Spécial réfugié, UNE

Réfugiés au Maroc : « De l’espoir loin de chez soi »

Le Haut-commissariat des Nations-Unies aux réfugiés (HCR) au Maroc a organisé toute cette semaine la Semaine des réfugiés à l’occasion de la Journée mondiale du réfugié, célébrée le 20 juin 2023.

Le mardi 20 juin 2023 à Rabat, l’équipe du HCR Maroc s’active pour apporter les dernières retouches à la préparation de ce moment fort de l’année pour cette organisation et pour la communauté des réfugiés au Maroc. Dans la salle, diplomates basés à Rabat et ONG internationales et nationales prennent place pour le démarrage de la cérémonie. Mais manque à l’appel, les officiels marocains. Ces derniers arrivent in extremis à quelques instants avant le démarrage. La cérémonie peut commencer.

Loi asile et officiels

Teddy Patto, réfugié et aujourd’hui journaliste à la Radio 2M est le maitre de cérémonie. Il invite en premier François Reybat-Degat, représentant du HCR au Maroc pour un mot d’ouverture. Le représentant rappelle le contexte actuel des réfugiés au Maroc et dans le monde, avec une progression continue des déplacements forcés, le manque de moyens pour les bureaux nationaux notamment du HCR Maroc et l’absence d’un cadre légal sur l’asile au Maroc que le diplomate onusien appelle de ses vœux depuis plusieurs années. 

Côté officiels marocains, la représentation est réduite au minimum, un directeur au niveau du ministère de la Jeunesse et des sports prend la part pour rappeler les engagements du Maroc. Amina Bouayach, présidente du Conseil national des droits humains (CNDH) a fait une apparition rapide en salle, avant de se retirer. Cette faible représentation des officiels marocains suggère-t-elle un manque d’intérêt sur les questions de l’asile au Maroc en cette période de la part du gouvernement ? Pourtant, la thématique de l’asile et des réfugiés est un enjeu d’actualité pour le Maroc comme dans les autres pays dans le monde.  

Pour un engagement commun

C’est la plus forte augmentation d’une année à l’autre jamais enregistrée par le HCR »

Pour cette année, le HCR célèbre la journée mondiale du réfugié autour d’un thème : « De l’espoir loin de chez soi, pour un monde où les réfugiés auront toujours leur place ». Fin 2022, près de 110 millions de personnes étaient déplacées de force dans le monde. Ce chiffre représente une augmentation de 19 millions de personnes par rapport à fin 2021, « c’est la plus forte augmentation d’une année à l’autre jamais enregistrée par le HCR », observe le HCR Maroc. 

« Dans ces circonstances, avec plus de 19,000 réfugiés et demandeurs d’asile au Maroc, la Journée Mondiale du Réfugié rappelle la nécessité de s’engager pour apporter plus d’espoir et offrir plus d’opportunités aux réfugiés qui se trouvent loin de chez eux », poursuit cette instance onusienne. 

Le HCR Maroc rappelle que « c’est avant tout la résilience et la détermination des personnes déplacées de force, mais aussi l’intégration dans les systèmes nationaux, la solidarité des communautés d’accueil et les possibilités de solutions durables qui peuvent leur donner l’espoir de se reconstruire ». 

Au Maroc, le HCR et ses partenaires continuent de s’engager pour la protection des réfugiés dans l’esprit de la Politique Nationale d’Immigration et d’Asile (PNIA) qui célèbre cette année ses 10 ans.

Cette cérémonie a été marquée aussi par l’absence de toute évocation du drame de Melilla-Nador survenue en juin 2022… 

« Il n’y a qu’à travers un engagement commun de l’ensemble des acteurs que nous pourrons permettre l’accès à des solutions durables à tous les réfugiés partout dans le monde », insiste le HCR Maroc. 

La cérémonie 2023 a été marquée par des prises paroles de réfugiés comme modèles de succès story, notamment les étudiants réfugiés boursiers du programme DAFI. Cette cérémonie a été marquée aussi par l’absence de toute évocation du drame de Melilla-Nador survenue en juin 2022…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *