MIGRATIONS, Parti pris, Tribunes, UNE

Migrations : La Déclaration de Nador contre la politique de l’UE 

Le Forum social maghrébin sur les migrations, réuni les 23 et 24 juin 2023 à Nador au Maroc, a clôturé ses travaux avec une déclaration de Nador qui revient sur les  principaux enjeux et défis liés aux migrations dans la région maghrébine. Zoom sur les principales idées de ce texte. 

Cette 5ème édition du Forum social maghrébin sur les migrations (FSMM) a été une édition dédiée à l’analyse et à la commémoration du massacre du Nador-Melliladu 24 juin 2022 au poste frontalier de Barrio Chino. La centaine de participations du FSMM ont pris position contre « les politiques migratoires des pouvoirs maghrébins et de l’Union européenne », indique la déclaration finale. Cepremier « anniversaire » de la tragédie qui a fait 27 morts aux frontières de l’Europe a coïncidé avec une nouvelle hécatombe migratoire survenue sur les côtes grecques laissant des centaines de morts et de disparus en mer.

Condamnation de l’approche sécuritaire

Le FSMM dans sa déclaration a produit une série de recommandations tirées des travaux des ateliers et des plénières. Elles sont au nombre de treize recommandations que nous listons ci-dessous.

 Exprimer notre solidarité avec les luttes des familles des disparus en mer aux frontières pour la mise en lumière du sort de leur membre de familles ». 

  1. « Condamner l’approche sécuritaire responsable de nombreux morts et disparus de migrants et demandeurs d’asile.
  2. Exprimer notre solidarité avec les luttes des familles des disparus en mer aux frontières pour la  mise en lumière du sort de leur membre de familles  et nous apportons notre soutien  à leur mouvement pour la vérité 
  3. Agir pour arrêter les violations des droits des mineurs non-accompagnés et nous revendiquons le respect de la convention international des droits de l’enfant. 
  4. Renforcer et appuyer les actions des acteurs pour la lutte contre la xénophobie et le racisme
  5. Agir pour que cesse la criminalisation des migrants et de la solidarité avec les migrants et pour arrêter les procès en cours contre les migrants .es et demandeurs .euses d’asiles
  6. Condamner le racisme d’Etat dans la région Euro Maghreb 
  7. Refuser et condamner les pressions européennes pour l’externalisation des frontières européennes et les expulsions massives des migrants es et demandeurs.euses d’asile.
  8. Revendiquer la signature et la ratification de la convention internationale des droits des travailleurs migrants et leurs familles de la part des pays européens et de la Tunisie.
  9. Condamner et rejeter les politiques sécuritaires et batailler pour des alternatives respectueuses des droits humains. 
  10. Mobiliser et faire pression pour la démilitarisation des frontières et des politiques migratoires.  
  11. Mettre fin à l’impunité des responsables des crimes commis contre les migrants et demandeurs d’asile au Maghreb et en Europe.
  12. Nous appelons à la mise en place des commissions d’enquêtes indépendantes afin de faire la lumière sur les tragédies survenues dans la région maghrébine notamment Barrio Chino (Maroc) et Jarjis (Tunisie)   
  13. Relever les défis de la mobilité humaine tributaire des changements climatiques et les intégrer dans tous les domaines de la gestion des migrations ».

Un NON au Pacte européen des migrations

Le FSMM a été aussi l’occasion pour réitérer son « rejet du nouveau Pacte européen et toutes les politiques de restriction du droit à la circulation et appeler à l’adoption d’un pacte transnational de solidarité avec les migrants.es et demandeurs.euses d’asile ». 

Les participants au FSMM de Nador ont appelé à « une approche basée sur les droits humains, la solidarité et la coopération, la libération des détenus politiques et d’opinion dans la région maghrébine pour l’édification d’un Maghreb des peuples respectueux de la dignité et des droits des migrants » 

A cette occasion, les participant-e-s ont réitéré leur soutien « à la lutte du peuple palestinien contre les violences de l’Etat sioniste et leur droit légitime à un Etat indépendant avec Al Qods comme capitale ». 

Pour rappel, le FSMM a organisé ses travaux autour de six axes : Mobilisation des Collectifs familles des disparus en mer et aux frontières (1). Lutte contre le racisme et la xénophobie dans l’espace euro-maghrébin (2).   Quelle protection spécifique pour les femmes migrantes? (3). Les politiques migratoires de l’UE, des États européens et des Etats maghrébins (4). Migrations et changements climatiques (5). Migrations et luttes syndicales (6). Les migrants mineurs dans l’espace euro-maghrébin : Regards croisés (7).

One thought on “Migrations : La Déclaration de Nador contre la politique de l’UE 

  1. Merci aux participants .es à ce Forum, continuons le combat contre les différentes formes d’exclusions sociales .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *