Actualités, ENass+

Séisme Maroc : Protéger la dignité des femmes en crise

La Coalition printemps de la dignité exprime sa solidarité envers les victimes et leurs familles et souligne les défis spécifiques auxquels les femmes sont confrontées en ces moments de crise. Les détails.

Alors que le pays se remet lentement des dévastations, les récents rapports, relayés par les réseaux sociaux et les sites Web, mettent en lumière des situations alarmantes. Des incitations au mariage précoce et au trafic humain, ainsi que des violations de la vie privée, en particulier celles des femmes et des enfants, sont des problématiques qu’il est impératif de résoudre de toute urgence.

Un appel à l’action :

La Coalition printemps de la dignité condamne fermement ces pratiques et appelle à des mesures concrètes. Elle exhorte l’État à assumer son devoir de diligence en enquêtant sur les coupables, en réparant les préjudices subis par les victimes, et en prévenant toute exploitation de la vulnérabilité des femmes.

«La situation des femmes pendant les catastrophes est caractérisée  par un ensemble de phénomènes et de pratiques qui consacrent la discrimination et la violence  contre les femmes»

«Cependant, les leçons tirées des expériences vécues dans  plusieurs régions nous apprennent que la situation des femmes pendant les catastrophes est caractérisée  par un ensemble de phénomènes et de pratiques qui consacrent la discrimination et la violence  contre les femmes», explique la coalition dans son communiqué.

Dans ce contexte, la Coalition printemps de la dignité  appelle l’État à  assumer ses responsabilités en matière de “devoir de diligence” et des actions requises pour  enquêter sur les agresseurs, réparer les préjudices subis par les victimes, et empêcher toute  exploitation de la vulnérabilité des femmes.

Des mesures urgentes :

La mise en place d’un numéro d’urgence gratuit est cruciale.

La coalition exige que la mise en place d’un numéro d’urgence gratuit est cruciale pour signaler les cas de harcèlement, de diffamation, d’atteinte à la vie privée, de trafic humain et de tout acte criminel commis à l’encontre des femmes et des enfants vulnérables.

En plus, elle estime que l’ouverture d’enquêtes rigoureuses contre les individus ayant diffusé ou photographié les victimes est essentielle pour assurer la protection de leur dignité.

La création de structures de protection, spécifiquement dédiées aux filles et aux femmes victimes de violence basée sur le genre, est impérative. Il en va de même pour la mise en place d’infrastructures de prise en charge et d’appui à l’autonomisation économique à court et moyen termes.

L’accélération de la fourniture de logements dignes aux victimes du séisme, en priorisant les femmes pour préserver leur dignité et leur intimité, est un impératif moral et social.

Enfin, elle appelle à l’application de sanctions sévères contre les auteurs de violences envers les femmes et les filles, ainsi qu’une politique de tolérance zéro envers la violence basée sur le genre. Une intervention d’urgence en cas de signalement doit garantir que nul n’échappe à la justice

Dans ce sens, la Coalition printemps de la dignité appelle à une action collective pour protéger les femmes en période de crise tout en mentionnant que c’est « un devoir envers la dignité humaine et une étape essentielle vers un avenir plus équitable et sécurisé pour tous».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *