Actualités, MIGRATIONS, UNE

Attaques contre le GADEM : La solidarité s’organise

Plus de trente-trois organisations et coalitions de la société civile marocaine et maghrébine se mobilisent pour dénoncer la campagne de haine visant le Groupe Antiraciste de Défense etd’Accompagnement des Etrangers et Migrants (GADEM). Les détails.

Le réseau social « X » est désormais le terrain de jeu des milieux de l’extrême droite marocaineautour d’un compte sur cette plateforme intitulé « Moorish Mouvement », leur nouvelle cible est l’association Groupe Antiraciste de Défense et d’Accompagnement des Etrangers et Migrants (GADEM).

« Nous signataires, nous exprimons notre profonde inquiétude et ferme condamnation d’attaques, de menaces, d’insultes racistes contre le GADEM »

Les propos tenus à l’encontre de cette organisation de la société civile active dans la défense des droits des personnes migrantes et les étrangers sont particulièrement dangereux. Attaquesvisant les membres de l’organisation nominativement, diabolisation en liant leur action avec « un ennemie extérieure », tous les ingrédients complotistes et des fake news sont de mise depuis des semaines sur les comptes de ces ultra-nationalistes. Face à cette campagne orchestrée sur ce réseau social et relayé par Barlamane, média proche de milieuxsécuritaires au Maroc, trente-trois associationset syndicats exprimentleur « profonde inquiétude et ferme condamnation d’attaques, de menaces, d’insultes racistes, haineuses et calomnieuses contre le GADEM. »

Exigence d’une enquête publique

« Ces dérives inacceptables peuvent avoir des conséquences dangereuses pour la démocratie ».

« Ces dérives inacceptables peuvent avoir des conséquences dangereuses pour la démocratie, pour les droits de l’homme et les droits des migrants et la sécurité des membres du Gademen l’absence de réactions de la part des autorités pour la protection des défenseurs de droits de l’homme », indiquent les signataires. Parmi eux, le FMAS, Transparency Maroc, l’Association d’Aide des Migrants en Situation Vulnérable (AMSV Maroc), ou encore AzettaAmazighe Maroc. En Tunisie, parmi les signataires, nous retrouvons le Forum tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) et en Algérie, le syndicat CGATA. (La liste des premiers signataires est à retrouver en fin cet article) 

Ces organisations tiennent à exprimerleursoutien « le plus total à toutes les composantes du GADEM et dénonçons avec force les attaques subies par cette organisation qui œuvre pour le droit des migrants, pour les droits de l’homme et la démocratie ». 

Le texte rappelle que « le Maroc est une terre de migration, sa richesse est notamment le fruit de ces migrations multiples comme nos migrants participent à la richesse des pays d’accueil ». Le document insiste pour souligner que « ladéfense des droits des migrants n’est pas un crime, c’est une composante essentielle dans tout État de droit, tout comme la lutte contre le racisme et pour la liberté de circulation ». 

Les signataires exigent des autorités marocaines « d’ouvrir une enquête sur les attaques haineuses à l’égard du GADEM ». Ainsi que « d’ouvrir un débat national pour la révision de la loi 02-03 et l’adoption de la loi sur l’asile ainsi que la mise en œuvre de la Stratégie Nationale sur l’Immigration et l’Asile (SNIA) en conformité avec les engagements internationaux du Maroc en la matière ».

Il est nécessaire de rappeler que ces attaques nauséabondes ont coïncidé avec la publication du GADEM d’un communiqué appelant à la révision de la Loi 02-03 sur l’entrée et le séjour des étrangers au Maroc, vingt après son adoption en 2003. Une doléance portée par l’ensemble du mouvement des droits humains au Maroc, et inclus dans la Stratégie nationale de l’immigration et d’asile (SNIA). Quelques jours avant le démarrage de cette campagne contre le GADEM, l’association avait présenté une note à l’attention du Comité internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (CERD)à Genève en vue de l’examen du rapport Dix-neuvième à vingt et unième rapports périodiques du Maroc au cours de la 111ème session du CERD, le 22 et 23 novembre dernier. La campagne de haine a démarré trois jours plus tard, le 26 novembre.

ASSOCIATIONS 1ERS SIGNATAIRES PAR ORDRE ALPHABETIQUE

  1. Action Jeunesse du FMAS Maroc
  2.  Association Adala Maroc
  3. Association Beni Znassen pour la Culture, le Développement et la Solidarité, ABCDS,
  4.  Association Casa Mémoire Maroc
  5.  Association d’Aide des Migrants en Situation Vulnérable AMSV Maroc
  6.  Association des Deux Rives France
  7. Association des Jeunes Avocats du Maroc
  8. Association des Marocains en France AMF
  9.  Association Mains Libres Maroc
  10. Association Marocaine des Droits de l’Homme AMDH
  11.  Azetta Amazighe Maroc
  12. Centre Euromed Migration et Développement  EMCEMO  Pays Bas
  13. CGATA Syndicat Algérie
  14. 14. Coalition Marocaine pour la Justice Climatique 
  15. Collectif Associatif pour l’Observation des Élections Maroc
  16. Comité de suivi du Forum Social Maghreb
  17. Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT) 
  18. Confédération Générale des Travailleurs de Mauritanie CGTM
  19. Confédération Générale du Travail CGT Maroc
  20.  E-Joussour Portail Maghreb Machrek
  21.  Fédération des Tunisiens Citoyens des Deux Rives (FTCR)
  22. Forum des Alternatives Maroc FMAS 
  23. Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux FTDES
  24. Migrations et Développement Maroc
  25. Na’oura ASBL Belgique
  26. Observatoire Marocain des Libertés Publiques 
  27. Observatoire Marocain pour la Protection Sociale 
  28. Réseau  Syndical pour la Migration au Maroc /RSMMAROC  
  29. Réseau Euromed Maroc des ONGs   
  30. Réseau Marocain des Journalistes sur la Migration RMJM
  31. SNAPAP Syndicat Algérie
  32. SOS MIGRANTS ASBL Belgique
  33. Transparency Maroc

1ERS SIGNATAIRES PAR ORDRE ALPHABETIQUE

  • Abdellah ZniberDéfenseur des Droits humains Maroc
  • Abderrahim KassouDéfenseur des Droits humains Maroc
  • Abdou Menebhi Défenseur des Droits humains Pays Bas
  • AlaeTkhissiDéfenseur des Droits humains Maroc
  • Ali Bensaad, Professeur Des Universités, Université Paris 8
  • Dounia Benslimane Défenseure des Droits humains Maroc
  • Fatna Afid syndicaliste Défenseure des Droits humains Maroc
  • Fouad Hassam syndicaliste CGATA Algérie
  • Ghassan Wail El KarmouniDéfenseur des Droits humains Maroc
  • HamoudaSoubhiDéfenseur des Droits humains Maroc
  • Kamal LahbibDéfenseur des Droits humains Maroc
  • Kamal Mouna Défenseur des Droits humains Maroc
  • Karim Rouissi Défenseur des Droits humains Maroc
  • Khalid Mouna Enseignant chercheur. Anthropologue
  • LahbibBencheikh Président de l’Association des Jeunes Avocats Maroc
  • Mahdi Bouziane Défenseur des Droits humains Maroc
  • Marouane Mourtabit Défenseur des Droits humains Maroc
  • Meryem KhrouzDéfenseure des Droits humains Maroc
  • Mouhieddine cherbib défenseur des droits humains France/Tunisie
  • Souhail Chentouf Défenseur des Droits humains Maroc
  • Youssef Laaraj Défenseur des Droits humains Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *