ENass+, Initiatives

Clôture du programme « Amélioration des conditions de détention des jeunes au Maroc »

Le Bureau du Maroc du National State for State Courts (NCSC) a organisé le 26 décembre 2023 à Rabat une rencontre de clôture pour son programme intitulé « Amélioration des conditions de détention des jeunes au Maroc ». Les détails. 

Cérémonie de clôture du projet « Amélioration des conditions de détention des jeunes au Maroc » organisée parle bureau du Maroc du National State for State Courts (NCSC)

Lors de cette cérémonie, le Bureau Maroc et ses partenaires ont présenté le bilan de ce programme, en présence du Ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, qui a renouvelé l’engagement du Maroc pour la protection des droits des détenus mineurs. 

4100 jeunes soutenus par le programme du NCSC

Cérémonie de clôture du projet « Amélioration des conditions de détention des jeunes au Maroc » organisée parle bureau du Maroc du National State for State Courts (NCSC)

« Ce programme a permis d’organiser trois (3) conférences thématiques avec la participation de 127 participants, quatre (4) ateliers de coordination inter- institutionnels avec la participation de 147 personnes. Ce projet a permis d’organiser aussi des sessions de renforcement de capacités d’acteurs de la société civile (87), des journalistes (60) et de fonctionnaires de la DGAPR et du MJ (61) », peut-on lire dans le communiqué du Bureau du Maroc du National State for State Courts (NCSC). 

4158 jeunes Marocains ont directement bénéficié du projet.

Et d’ajouter : « 4158 jeunes Marocains ont directement bénéficié du projet, comprenant 3261 en détention, 563 ex-détenus, 41 jeunes à risque, ainsi que 88 familles de ces jeunes. Ces interventions ont été rendues possibles grâce à l’engagement des quatre associations partenaires, à savoir l’Association Bayti, l’Association Jeunes pour Jeunes, l’Association Relais Prison Société, et l’Observatoire Marocain sur l’extrémisme et la violence ». 

Dans le même sens, une campagne de plaidoyer a aussi été menée en partenariat avec 18 organisations de la société civile marocaine dans le cadre de la Coalition nationale pour la campagne de plaidoyer en faveur de la justice juvénile. 

Portée par l’artiste Raouya, la campagne de sensibilisation a réussi a toucher 73 000 personnes sur les différentes plateformes digitales du NCSC-Bureau du Maroc. 

L’ensemble des actions ont permis de mettre en lumière la question de la détention des jeunes mineurs.

De plus, un mémorandum a été développé avec 27 propositions pour améliorer le projet de Code de procédures pénales en cours de discussion au sein des instances législatives et une journée d’études a été organisée avec les parlementaires de la Chambre des conseillers.  

« L’ensemble de ses actions ont permis de mettre sur les devants de la scène la question de la détention des jeunes mineurs en confit avec la loi, en portant le slogan de la campagne : « Chaque enfant mérite une deuxième chance »», ajoute la même source. 

A lire aussi : Création d’une coalition pour une justice inclusive des mineurs 

Pour rappel, ce programme financé par le Bureau de Démocratie, Droits de l’homme et du Travail du Département d’état américain (DRL) visait à plaider pour quatre objectifs principaux : La sensibilisation du grand public à la question de la justice des mineurs et les conditions de vie de cette population pour mettre fin à la stigmatisation que subissent les jeunes en détention (1) ; le renforcement de la protection juridique des mineurs (2) ; la création d’une infrastructure appropriée pour soutenir la protection et la réhabilitation des enfants (3) ; Renforcement des efforts des programmes gouvernementaux en matière de justice juvénile (4). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *