Initiatives, MIGRATIONS, UNE

“Un éléphant en Méditerranée” à Casablanca 

Ce 9 avril, un événement théâtral exceptionnel intitulé «Éléphant en Méditerranée» a eu lieu à Casablanca, où les rues ont été animées par la présence d’un éléphant géant dans une performance théâtrale captivante. Focus sur cette initiative.

Au centre de cette représentation théâtrale trône une marionnette d’éléphant mesurant 4 mètres de haut, 3 mètres de large et 1,5 mètre de profondeur. À bord de cette créature, des comédiens dévoilent des récits poignants, des anecdotes inspirantes et des expériences vécues par les migrants. 

«Éléphant en Méditerranée» va au-delà du simple divertissement, cherchant à susciter une profonde réflexion sur les défis de la migration, de la coexistence avec autrui et du racisme. En partageant des récits et en interprétant des scènes, les spectateurs seront encouragés à explorer les multiples réalités et vécus des migrants, offrant ainsi une expérience de catharsis collective. 

«Éléphant en Méditerranée» représente une occasion  de dialogue et de connexion à travers l’art, visant à engendrer une libération émotionnelle collective. Dans un contexte où les Marocains vivent de nouvelles dynamiques et transformations liées à la présence croissante de communautés de migrants dans l’espace public et dans leur vie quotidienne, ce spectacle s’inspire de la «Poétique» d’Aristote pour reconstruire la catharsis à travers les deux émotions qui la composent, à savoir l’horreur et la pitié.

Le choix de l’éléphant comme figure centrale de cette déambulation théâtrale n’est pas fortuit. En effet, cette créature emblématique incarne la force, la puissance et la sagesse, tout en évoquant un sentiment de fragilité et de vulnérabilité face aux défis de la migration, de la coexistence avec autrui et du racisme.

Cette initiative intitulée «Éléphant en Méditerranée», est le fruit d’une collaboration entre l’association Racines et la compagnie brésilienne Pigmalião (Escultura Que Mexe).

Après son passage à Casablanca, «Éléphant en Méditerranée» continuera son périple à travers le Maroc, avec des représentations prévues à Tiznit le 16 avril, à Zagora le 18 avril, et à M’hamid El Ghizlane le 1er novembre, lors de l’ouverture du Festival Taragalte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter des Sans Voix 


Contre l’info-obésité, la Newsletter des Sans Voix 

Un slowjournalisme pour mieux comprendre 


Allez à l’essentiel, abonnez-vous à la Newsletter des Sans Voix