Droits des femmes, Livres, UNE

Les mères célibataires loin des clichés

Des mères sans époux, la sociologie des mères célibataires au Maroc, est un livre de la sociologue Amal Bousbaa. L’autrice propose une analyse approfondie des expériences et des trajectoires des mères célibataires. Focus.

Amal Bousbaa, sociologue et chercheure au LADSIS a présenté cet ouvrage qui cherche à comprendre comment le non-respect des normes sexuelles influence la vie quotidienne de ces femmes et de leurs parcours, comment elles arrivent à s’adapter à une position sociale désormais déterminée par le statut de “mère célibataire”. Ce livre a été présenté le 14 mai à l’occasion du Salon international du livre et de l’édition (SIEL) à Rabat.

Mères célibataires : Entre exclusion et solidarité

Au Maroc, les relations sexuelles et reproductives en dehors du mariage sont considérées comme des actes de transgression socialement prohibés. Être une mère célibataire est associé à un statut stigmatisant et à une perception dévalorisée de la maternité.

Le but de l’ouvrage, c’était d’examiner les processus d’exclusion et aussi de solidarité vis-à-vis de ces femmes et aussi de comprendre comment elles arrivent à gérer leur vécu.

« Le livre s’intitule des mères sans époux ou la sociologie des mères célibataires au Maroc. Il s’agit d’un livre issu d’une thèse de doctorat en sociologie qui porte sur les conditions des mères célibataires à Casablanca. Le but de l’ouvrage estd’examiner les processus d’exclusion et de solidarité vis-à-vis desmères célibatairespour de comprendre comment elles arrivent à gérer leur vécu en tant que catégories sociales généralement marquées par la précarité exposée à toutes formes de stigmatisation», explique l’autrice.

Le statut de mère célibataire, est toujours là, sauf qu’il est invisibilité des statistiques officielles.

Ce livre décrit le quotidien de ces femmes par leurs propres voix. Dans cet ouvrage, elles organisent et dirigent leur vie dans une société où le fait d’être une mère célibataire suscite à la fois beaucoup de jugement et de non-acceptation. Amal Bousbaa cherche également à comprendre les relations de ces femmes avec autrui, avec les institutions et avec l’État. « Le statut de mère célibataire, est cependant présent, sauf qu’il y’a invisibilité des statistiques officielles »,rappelle-t-elle.

Absence de données actualisées

« Aucunes données chiffrées officielles sur les mères célibataires, pas même des éléments d’information sur les familles monoparentales dirigées par des mères célibataires, nul n’en parle », souligne l’enseignante-chercheure au sein du département de Sociologie de Casablanca.

« La question aujourd’hui, elle n’est pas uniquement liée au fait d’avoir ce statut de mère célibataire ou pas, mais c’est en lien avec le fait d’être mère chef de famille monoparentale et donc c’est une structure familiale qui existe ».

Et d’ajouter : « L’interrogation aujourd’hui, n’est pas uniquement liée au fait d’avoir le statut de mère célibataire, mais la question reste en lien avec le fait d’être mère cheffe de famille monoparentale à la tête d’une structure familiale qui existe ».

Bousbaa explique ainsi qu’aujourd’hui cette structure familiale requiert d’une visibilité des données et statistiques concernant le sujet, c’est alors que s’impose officiellement un examen couronné de débats : « Je trouve qu’il est temps de l’examiner sociologiquement et d’en parler dans les débats sociologiques et dans les médias », conclut-t-elle.

Souvent perçue comme une expérience difficile, le livre aborde la question des mères célibataires d’un point de vue dynamique, mettant l’accent sur l’étude approfondie des manifestations d’exclusion et de solidarité envers ces mères, tout en mettant un focus sur la capacité des mères célibataires à réorganiser leur vie, à surmonter la stigmatisation et à développer des stratégies de survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la Newsletter des Sans Voix 


Contre l’info-obésité, la Newsletter des Sans Voix 

Un slowjournalisme pour mieux comprendre 


Allez à l’essentiel, abonnez-vous à la Newsletter des Sans Voix